N2C adapte ses machines à l’économie circulaire



Marier les technologies de l’industrie du futur au rétrofit de machines-outils pour changer de business modèle. C’est l’aventure vécue par N2C.
Spécialisée dans le rétrofit d’équipements de production, la PME bretonne a décidé d’aller plus loin dans le cadre d’un projet baptisé Défi, soutenu par l’Ademe dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. Objectif : remettre à neuf une machine et l’équiper de capteurs et d’appareils de mesure sur les axes pour la faire entrer dans le monde de l’internet industriel des objets. « Sur cette machine qui est connectée à distance à notre site internet, on peut à la fois visualiser son activité mais aussi détecter une dérive sur un des composants importants, pour prévoir une intervention de maintenance avant d’avoir une vraie panne et une immobilisation imprévue », explique Maxime Trabach, ingénieur chargé du projet Défi dans cette vidéo.
Les résultats de cette métamorphose d’une presse plieuse ? D’abord « un gain énergétique annuel électrique de l’ordre de 66 % », affirme l’ingénieur. Mais surtout, « grâce à cette innovation, nous allons pouvoir aussi développer et proposer un nouveau service : le paiement à l’usage de la machine », déclare Cosette Jarnouen, codirigeante de N2C. Cerise sur la commande numérique : ce projet a entraîné l’embauche de quatre personnes dans la PME bretonne.