Le groupe AGS mise sur l’anticipation, gage de succès


Quand Marcel Ferreira justifie la création d’une activité de fabrication additive dans son entreprise, le PDG du groupe AGS est clair : « C’est un bouleversement dans la manière de travailler dans l’industrie. Dans l’usinage, tout est en train de changer à l’heure actuelle ; si vous ne prenez pas le train en marche, vous restez sur le quai ! »

L’entreprise spécialisée dans la sous-traitance, notamment pour l’aéronautique et le ferroviaire, a découvert cette technologie par le biais de grands clients, tel Airbus, Safran ou Thalès, qui lui ont confié la finition de pièces réalisées en fabrication additive. AGS a alors acheté une machine, puis une seconde, et embauché deux ingénieurs, dont un docteur en fabrication additive, pour créer une filiale spécifique à Izernore, près d’Oyonnax.