TCT met l'humain au centre de son avenir


L’industrie du futur, ce n’est pas seulement des technologies d’avant-garde. C’est aussi souvent une question d’organisation. Exemple avec Textilose Curtas Technologies (TCT), en Isère. Avec le lancement de son projet « fil rouge », consacré au développement d’une ficelle en papier 100% biodégradable pour le maraîchage, cette PME s’est confrontée à un défi de taille : passer de 2,5 millions de chiffre d’affaires en 2013 à 10 millions d’euros en 2018 ! « Demain on peut se retrouver avec un besoin de production de 4 à 5 fois la taille actuelle de l’entreprise. C’est une croissance phénoménale qui peut la tuer », déclare Pascal servais, dirigeant de TCT.

Avec l’aide de consultants, l’entreprise a décidé de revoir complètement son organisation. L’opération, baptisée « Clever paper for smart people » (papier intelligent pour gens malins), s’est déroulée en 5 étapes. D’abord définir et partager la vision du dirigeant et de ses attentes, puis identifier les dysfonctionnements sur le terrain et débattre avec le dirigeant sur les recommandations proposées. Ensuite, construire l’organisation et les relais managériaux dans l’entreprise et mettre en œuvre les actions les plus simples. Enfin, réinvestir les gains de productivité réalisés pour la mise en œuvre des actions plus lourdes (investissements productifs, restructuration des fonds propres …).

« Entre octobre 2014 et août 2015, la productivité de l’entreprise a augmenté de 25% », annonce Pascal Servais. Et ceci sans réaliser d’investissements lourds ! La prochaine étape ? Notamment trouver les technologies qui permettront à TCT d’attirer les jeunes dans ses ateliers. Mais Pascal Servais est confiant. « Le potentiel est là, il faut l’exploiter », conclut-il.